RTS+ : la première télévision interactive en Suisse

Le 5 mars dernier, la Radio Télévision Suisse (RTS) lançait son service de TV interactive. Il permet non seulement de consulter des pages d’information, mais aussi de revoir un certain nombre d’émissions.

RTS+ TV interactive

RTS+ TV interactive

La HbbTV (Hybrid broadband broadcast TV) arrive sur les télévisions helvétiques avec le nouveau service de télévision connectées, RTS+, lancé par la RTS. Une première en Suisse. Elle associe les contenus TV et les contenus internet sur un téléviseur et permet ainsi aux téléspectateurs d’accéder à des contenus multimédias (textes, vidéos) depuis leurs TV à condition qu’elle soit suffisamment récente et connectée à la toile.

La télé à la carte

Non seulement elle permet d’aller plus loin sur certaines émissions, mais elle donne aussi la possibilité de consulter à la carte un certain nombre de programmes de la RTS. Les téléspectateurs « pourront se connecter à internet et consulter à la carte de nombreux contenus vidéos, dont les derniers journaux d’information, les éditions sportives et plusieurs émissions » explique la chaîne sur son site. La façon de consommer l’information sur le petit écran change donc du tout au tout. La télévision, qui représente à la base un objet de passivité, devient ici un média où l’on prend des initiatives et sur lequel on agit.

Une opportunité de modernisation

« Les chaînes avec HbbTV ont une formidable opportunité de renforcer leurs relations avec les télénautes » constate l’Observatoire des Smart TV. Les soucis de la presse écrite sont connus, mais côté télévision, c’est plus ambigu. De plus en plus menacée par la diversité et l’interactivité des informations sur internet (Youtube par exemple représente une concurrence non négligeable), on constate depuis plusieurs années un baisse du temps passé devant le petit écran classique (10 minutes de moins en 5 ans). En permettant aux téléspectateurs de partager ce qu’il regarde sur les réseaux sociaux ou encore d’intervenir en votant ou en répondant en question, RTS+ vise ici, un public habitué à s’informer sur internet et tend ainsi à toucher un public plus large. Mais la HbbTV n’est pas encore tout à fait au point…

Une utilisation encore compliquée

hbbtv logo

hbbtv logo

Interrogé sur le blog du journaliste Xavier Studer, Guy Dessaux, responsable multimédia chez RTS constate que « les conditions de réception pour le public sont encore assez compliquées. Il faudra posséder un téléviseur récent (2011-2012) compatible HbbTV avoir un accès direct au satellite ou un accès à un service câble qui laisse passer le signal ». Seule les téléviseurs récents (d’un ou deux ans maximum) sont équipés. Cela restreint considérablement le nombre de consommateurs potentiels

La TV connectée est déjà largement présente en France et dans plusieurs pays d’Europe, comme l’Allemagne ou l’Espagne. Ces nouveaux services ne vont pas bouleverser l’usage du petit écran mais plutôt offrir un complément à la consommation traditionnelle de la télévision.

Cécile Mantovani

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :