« L’Hebdo » innove et passe au payant

Nouvelles applications, nouveau site et création de plateforme de débat : le 23 janvier, le magazine hebdomadaire suisse a décidé de renouveler son offre numérique et devient payant. Un changement inévitable pour « L’Hebdo » qui, comme un nombre croissant de journaux, doit survivre dans un paysage médiatique suisse sous la pression constante des nouvelles technologies.

logo

La survie de « L’Hebdo » en jeu

« La plupart des journaux et des magazines ont jusqu’ici offert tous leurs contenus sur le web. Cette culture de la gratuité a fait des ravages qu’il faut aujourd’hui réparer si l’on ne veut pas que la production journalistique se tarisse » explique le rédacteur en chef de « L’Hebdo », Alain Jeannet, sur le site de la rédaction en ligne du magazine.

Pour « réparer » les dégâts causés par cette culture de la gratuité, seuls les abonnés papiers ou les personnes prêtent à payer 99 francs suisse par an (80 euros), pourront désormais consulter les contenus de l’hebdomadaire, sur tablettes, smartphones ou encore sur le nouveau site de « l’Hebdo ». Pour Alain Jeannet, la raison de ce profond changement est simple : « les enquêtes, les reportages, les dossiers publiés sont le fruit d’un travail journalistique. Ils ont une valeur, ils doivent donc être payés ».

Des innovations ?

Pour survivre, mais également, pour justifier ce passage au numérique payant, le magazine a besoin d’innover. « L’Hebdo » a donc décidé de doter son site d’une cinquantaine de blogs, tenus par des experts ou encore des invités, qui réagissent sur l’actualité dans un « style spontané, immédiat, qui correspond bien aux propriétés du Net», précise le rédacteur en chef de « L’hebdo ». Ces blogs permettent également de mettre en place un échange et parfois un débat entre les journalistes.

Une innovation qui reste toutefois à relativiser puisque l’expérience des blogs avait déjà été tentée lors des émeutes dans les banlieues françaises en 2005, avec le très réussi, Bondy Blog, lancé par Serge Michel, alors journaliste pour « L’Hebdo ». Pendant trois mois, une quinzaine de journalistes de l’hebdomadaire suisse s’étaient relayés dans un petit local de la cité Blanqui de Bondy, afin de faire découvrir aux internautes la vie des banlieues vue de l’intérieur.

S’adapter à l’air du temps

Car le vrai défi de « L’Hebdo » c’est avant tout l’innovation des supports plus que l’innovation des contenus. « Le papier reste irremplaçable dans ce qu’il offre de plaisir et de calme dans la lecture » constate Alain Jeannet. Mais selon lui, « internet, les tablettes et les smartphones ont d’autre vertus, notamment celles de faciliter la diffusion du magazine, par exemple à l’étranger ».

Ce changement tend aussi et surtout à s’adapter aux modes de consommation et à gagner en visibilité. À l’air numérique, ignorer les tablettes ou les smartphones, semble plus obsolète que jamais. La création d’une application sur IPad ou sur téléphone rend le média plus attrayant, plus moderne, surtout pour les journaux papiers de moins en moins consultés.

En janvier 2013, une enquête menée par comparis.ch a révélé que 27 % des suisses possédaient une tablette, contre 14 % seulement en février 2012. Toujours selon cette enquête, en 2013, 58% des helvètes possèdent un smartphones contre 48% l’an dernier.


Cécile Mantovani

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :